• Voilà, here we are now, c´etait bien, c'etait chouette...
     
    81éme post, 270 éme jour,  et il me faut donc conclure ...
     
    Cette année était tout simplement magique. Si j'arrive un jour à détroner 2006-2007 du podium des plus belles années de ma vie, à concentrer en si peu de temps autant de découvertes, de rencontres, de voyages, de joie, et de grasses matinées... alors je suis bien pressé de voire la suite du film !
     
    Les même 1000 pensées qui m'empêchent de dormir ces jours-ci sont les réponses aux milles questions qui me tenaient éveillé fin Aout dernier (et pendant tout ce temps, entre les deux morceaux de cette superbe phrase, j'avoue que le marchand de sable finlandais a éte efficace, particulièrement entre four a.m and 3 p.m, pour parler comme dans "24" dont j'ai d'ailleurs, comme si la phrase n'était pas assez longue, vu les 6 saisons en trois semaines d'insomnie en Mars...)
     
    Bon je ne vais pas revenir sur toute l'année, les 80 posts précédents sont lá pour ca, mais juste tenter de conclure spontanément.
     
    La Finlande, c'est bien ! Derrière la platitude et le manque d'enthousiasme apparent dont je fais preuve dans le but unique de déclencher des sourires sur les visages des lecteurs erasmus ici qui ont déja sorti les kleenex à la lecture de mon titre, se cache un réel désir de rendre hommage à ce joli, calme et plat pays, aux paysages somptueux, mais aux villes assez immondes ( j'en ai vu un bon paquet), excepté Helsinki et Porvoo. La Laponie est définitivement une région á découvrir, tout comme la région des lacs. Les paysages subissent une métamorphose complète entre hiver glacial, blanc et sans jour, et été doux ( il fait 25 today), vert et sans nuit.  
    Le peuple finlandais est ma foi sympatique et bilingue. Il subit aussi une métamorphose entre le WE ,ou il se lache littéralement, boit des litres,t'invite dans son cottage, et la semaine, ou il redevient cet individu indépendant, chiant, qui ne te reconnait pas. Si le francais est féru de clichés , le finlandais, lui,  est timide, imberbe et à l'implantation capillaire étrange. Il n'a aucun style, est gothique et barbu à vingt ans, catogan et bouc à 25, moustachu et chauve ensuite... La finlandaise est trés jolie, assez typée, brune ou blonde, yeux clairs, elle a un bermuda serré, un serre tête, et une queue de cheval, mais elle n'a jamais le temps de prendre un café car elle travaille. En général c'est vrai que les jeunes sont ici indépendants, ils bossent et ont de l'argent par l'Etat, mais ils étudient aussi et partent en vacances á Bangkok ou á Malaga.
     
    Helsinki est géniale, elle m'a plu, elle ne laisse personne indifférente, elle bouge, elle se transforme, on y sert des cafés et des bières dégueu et hors de prix mais on elle regorge d'espaces verts, est entourée par la mer et on sais y faire le fête.
     
    Domus, ma residence, va me manquer. C'est un hideux bloc de béton mais il est dans le centre, á quelques mètres d' un supermarché, d'un shop ouvert H24, d'un resto étudiant à 1 euro 65 le repas entouré de bombes atomiques, et d'un parc...Et tellement de souvenirs dedans...Malheureusement, ils sont en train de détruire tout depuis 2 mois... 2 mois á Beyrouth, à se réveiller en sursaut, toutes les bouteilles vides de vodka chancellant sur l'armoire, après un boucan pas possible faisant craindre quelque attaque par les indépendantistes lapons...
     
    Des petites virées... Merci encore á ceux qui se sont trituré le crane pour organiser des chapitres entiers de notre bonheur ici ( Julie, Camille...). J'ai aussi appris à improviser en particulier pour le road trip des Lacs et la virée autosotop en Norvège...

    Les voyages aussi.... une sorte de tour autour de la Finlande, partant de Cracovie au Sud, passant par Prague et Vienne, puis remontant vers Copenhague, puis tout droit au Cap Nord, avant de redescendre via la Laponie et l'Est finlandais vers st Petersbourg, puis vers Tallin, Riga et Vilnius, voisine de la Pologne. Boucle bouclée.
     
    Mais le plus extraordinaire fut sans doute le mode de vie ici et l'atmosphère domusienne...Le travail, á part en Novembre, ne fut pas vraiment á l'ordre du jour...A la place, des ballades, des cafés, des heures et des heures passées á perdre au billard contre Jerem, á empêcher les gens de travailler, Shiona en tête. Mais aussi, il faut bien le confesser, de l'alcool et des chouilles...absolument toute l'année ! Onnela, Lux, Barfly, Helsinki Club, Studio 51, Stockholm diskotek... Moi qui ne met jamais les pieds en boite plus de 5 fois par ans et encore que pour les soirées étudiantes, j'avoue avoir éte conquis par le mode de sortie á la finlandaise...au risque sans doute même d'une overdose...
     
    Des visites...Xav, Marie, les parents, les frérots... Des amis aussi... et même plus que ca...
     
    Bref que de bons souvenirs á inscrire dans la continuité en gardant le contact au maximum... Mais toute bonne chose a une fin... et ca fait donc quinze jours maintenant qu´il faut dire au revoir chaque jour... trouver des mots inévitablement hypocrites pour ceux dont on était pas si proches, et ne pas trouver les mots qu´íl faut mais les larmes pour dire en revoir á ceux á qui on tient vraiment...
     
    Tout cela devient triste, ma tirelire est vide, ma montre est cassée, mes cheveux trop longs, ils détruisent notre immeuble derriére nous ... Bref, il est temps d'y aller... 
     
    Il est temps de rejoindre avec plaisir la famille et les proches, mais il est aussi temps de rejoindre la vraie vie, celle ou on gagne l'argent avant de le dépenser, celle ou les vacances suivent le travail, celle de la France qui se lève tôt plutôt que celle de Tanguy qui se lève tard...celle où je ne pourrais m'empécher de lacher par ci par là des petits Kiitos, Kippis, Moï moï, anteeksi, mais aussi les trésors de la langue étrangère tels Vittu suomalainem, Joder, te caillatte la boca puta cabron, Fuck et toutes ses déclinaisons par Sir Frazer gilmour, fuck off, for fuck sake, fucking hell ...
     
    Le Tanguy qui revient est sans doute plus ouvert d'esprit, à force de rencontrer et nouer des liens avec des gens de partout, et moins ignorant sur l'Europe qui l'entoure. Mais une année comme ca rend aussi à coup sur plus indépendant,  plus mûr, et aussi un poil plus débrouillard. Le Tanguy qui revient n'a plus peur des aéroports, il sait dire pleins de gros mots dans pleins de langue et vous l'à prouvé, il sait qu' íl peut manger 60 fois au Mcdo sans prendre un gramme, il sais s'étaler comme un gland sans ressentir de douleur ( tout du moins pas avant le lendemain matin...), et il dit toujours autant de merde, pas d'inquiètude... et, surtout, surtout,  il repart de lá gonflé á bloc pour sucer la moelle de la vie, comme dirait un poète disparu. 

    Voili voilou, je range demain, je lave mercredi, je pleure mercredi soir, je me prend une grosse prune de surpoids à l'aéroport jeudi, histoire que la Finlande m'ait bien sucé jusqu' á mon dernier cent, et je suis á Paname Jeudi soir, avec mes fringues sales, mon faux bouc, des cheveux raides pour faire une blague, et ma casquette des Jokerit.
     
    Allez, zou caribou, hasta la vista, Ciao, Nakemin, bon vent pour la suite, fin du blog mais pas fermeture, ajout de photos durant l'été, merci aux 16 000 visiteurs, incroyable ! vous venez d'oú ?  merci l'Europe, Vive la Finlande mais aussi la France,  l'Espagne, l'Allemagne et bien evidemment l' Écosse !
     
    Pusu
     
    [pleurs]

    PS : pardon pour le kitch de l image...



    6 commentaires
  • Dernier temps fort de mon temps désormais compté aux pays des milles lacs, une poignée de jours passés dans un cottage avec tous, mais absolument ceux qui me sont chers ici.
     
    Bon vous allez au bord dún lac au milieu de la forêt, vous y placez un chalet principal grand, spacieux, lumineux, surréquipé avec double lave vaisselle, machines à laver, télé etc... mais aussi des dépendances, un chalet pour stocker le bois, un autre avec mezzanine pour dormir, et une petite cabane tout en bois pour dormir, 2 saunas, un électrique et un à bois, un ponton et des barques... En gros le chalet de vacances dans le Montana pour famille américaine moyenne comme dans Betthoven I...
     
    Vous mettez la dedans une quinzaine de potes venant du monde entier voire même de toute la galaxie, qui vont se dire en revoir a tout jamais dans un futur très proche après une année passée ensemble à boire à l'amitié, l'amour et la joie, le tout en deux fois moins dramatique...
     
    ...et vous obtenez quelques jours idylliques à festoyer, jouer, se ballader, naviguer, faire semblant de pêcher,  boire, transpirer, sauter dans le lac...
     
    Bref, malgré la tristesse provoquée par ceux qui chaque jour nous quittaient pour rentrer en France, en Espagne ou en Irlande, c'était vraiment génial, parfait pour conclure une année en beauté.


    votre commentaire
  • C'est sans doute un des points d'orgue de mon année ici...Un voyage complètement à l'arrache en Laponie Norvégienne...Un voyage qui s'est transformé en une sorte de quête du Cap Nord...et même de cons-quête, puisqu'il faut être un petit peu con pour improviser un voyage dans le pays le plus cher d'Europe...A moins d'avoir de la chance...et je peux vous dire qu'on en a eu...Récit de ce petit trip absolument inoubliable tant par la beauté des paysages que par la progression complètement chaotique du voyage...

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Le Cap Nord, donc, est une falaise connue comme étant le point le plus septentrional d'Europe, il est situé sur la commune de Nordkapp, une île dont le centre administratif est un petit port qui répond au doux nom de Honnigsvag... Ca, ç'était l'objectif.

    <o:p> </o:p>

    On a donc pris l'avion avec Jerem Lundi en direction d'Ivalo en Laponie Finlandaise, à quelques km de Inari (pour les oncle et tante à qui cela dirait quelques chose)...A partir de là on avait rien de prévu...Ni les trajets, ni les nuits, on avait juste le vol retour Jeudi soir...

    <o:p> </o:p>

    Premier pépin surprise, mon sac à dos n'a pas pris l'avion avec moi...donc négociations avec une hotesse locale qui m'explique que mon sac était resté à Helsinki mais que Finnair l'a mis dans un avion pour Rovaniemi puis un bus pour Ivalo et qu'on doit l'attendre, et donc qu'on loupe notre bus pour la frontière, mais qu'en échange Finnair nous paye le taxi pour Laksvek, aux 2 tiers de notre trajet vers Nordkapp, et nous paye une nuit en hotel là bas... En gros on est gagnants à 2000 %... Et nous voilà donc Vendredi matin à nous platrer le bide dans un hotel à Lakslev, du nom de la rivière de saumon la plus prisée au monde, après une bonne nuit, précédée d'une petite soirée en pub avec quelques Norvégiens hospitaliers buvant dans des camionnettes roses de la vodka home made à 90%...soirée précédée donc d'une course de 2h30 en taxi pour la modique somme de 270 euros...

    A ce stade là on nous a expliqué que Cap Nord est une arnaque touristique qu'il faut payer très cher en bus pour y aller... Donc on est un peu sceptique quand au bus et on opte pour la solution du stop !

    <o:p> </o:p>

    Et c'est donc parti pour 3 jours de stop ! Un minette nous emmène au petit matin à mi-chemin, à Olderfjord, au bord du Fjord Poslander, mythique Fjord ayant inspiré pleins d'histoire de Trolls...somptueux paysages, région de pêche, observation d'un aigle chopant un poisson dans l'eau...Mais 4h de stop avant d'être pris pour Honnigsvag par deux sexagénaires muets... Nous voilà donc prets du but pour pas un sou... Sur les conseils de Christian, Norvégien qui nous acceuille gratos pour la nuit (Couchsurfing) et qui nous apprend qu'on ne doit pas payer l'admission 50 euros au cap Nord après 15h, on loue une voiture à des gens assez confiants qui ne nous demandent ni permis, ni carte d'identité, ni argent, mais juste une signature...

    <o:p> </o:p>

    Et c'est parti pour une demi-heure de conduite sur une route du bout du monde, des montagnes, des lacs, quelques rennes, quelques tentes samis, des paysages absolument somptueux, et l'arrivée au lieu dit cap nord...Une immense falaise et la mer qui s'étend vers l'infini...Du vent, ciel couvert, mais pleins de jolies couleurs...On y retournera une autre fois plus tard, après une soirée en pub a se faire arroser par un petit bodybuildeur ( à 6 euros la demi pinte ça fait plaisir).

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    Le lendemain, un peu de récupération, puis Bus pas trop cher pour rejoindre Karasjok, à la frontière Norvégienne-Finlandaise. Là on a un plan auberge gratuite mais, par peur de ne pas avoir de bus le lendemain (fête nationale en Norvège), on se décide à marcher pour aller de l'autre côté de la frontière dans un village finlandais de 300 habitants. Un taxi nous prend en stop. Soirée passée dans le pub de ce village avec le tiers du village et pleins de Sames assez géniaux...On nous propose de revenir à Karasjok pour faire la fête de l'année mais entre temps nous est venu l'idée géniale de dormir dans la forêt !  Idée qui s'avère très très con puisqu'on a beau être un peu bourré et avoir trouvé un teepee au beau milieu d'un camping dans la forêt, il fait très très froid à 500 bornes au dessus du cercle polaire...

    <o:p> </o:p>

    Et n'oublions pas qu'il ne fait JAMAIS NUIT et qu'on a pas vu un semblant d'obscurité depuis 72 heures !

    <o:p> </o:p>

    Donc nuit blanche, et le matin 3h de stop de 5h à 8h...A ce stade on commence à être assez à plat, genre fous rire facile, 14 ans d'âge mental, danse sur la route...Il faut dire qu'une voiture par heure passe la frontière... Mais bon à 8h on est pris. On descend à Inari. Re-stop pour Ivalo. Re-stop pour l'aéroport et hop vol de retour.

    <o:p> </o:p>

    Trip improvisé inoubliable. Les Norvégiens sont pété de thune et ont dans cette région un énorme sens de l'entraide et sont tous bricoleurs. Les Sames sont marrants, c'est comme ces indiens modernes avec des yeux un peu bridés, des couvertures mais une casquette au nom d'une compagnie pétrolière sur la tête. Minorité traditionelle, matriarcat, ils ont lutté violemment il y a 30 ans pour l'obtention d'un parlement en Russie, en Finlande, en Suède et en Norvège. Mais plus que tout, ce sont les paysages qui sont hallucinants dans cette région du monde appelée le Finnmark. Des lacs se superposent. Des montagnes tombent dans l'eau plate. Quelques villages colorés sur les rives. Et un sentiment d'être loin de tout.

    <o:p> </o:p>

    Back in Helsinki pour quelques jours...Depart mardi pour une petite semaine dans un cottage avec les potes !


    2 commentaires
  • Il était temps... 3 semaine savant de partir, le passage de Marie m'a permis de découvrir d'autres charmes à cette ville que j'aime tant : Le Sybellus, cette sculpture archi connue ici mais pas tellement jolie... L'Eglise sous la pierre, à quelques minutes de chez moi... et enfin, et l'Ile aux écureuils, un petit paradis vert à une demi-heure à pied, avec pleins d'écurueils et de chalets traditionnels...Petit barbecue avec Marie et Shiona, cible des mouettes... Une après-midi excellente !

    1 commentaire
  • Micropost pour présenter cette vieille forteresse construite par les suédois pour se protèger des Russes il y a trois siècles... Une ile à 15 mn en bateau du centre de Helsinki, 400 habitants, une école militaire, des canons partout (des vrais cette fois-çi), des petites plages, des galeries... Un vent à me défriser, en bref un grand bol d'air...

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires