• Baltic stories

    Le rush final est bel et bien lancé et me voilà donc de retour d'une petite excursion au Cap Nord. Mais reprenons dans l'ordre la merveilleuse conclusion de cet Erasmus en commençant par raconter les pays baltes, il y a une dizaine de jours ...

    Ce sont ces trois petits pays au dessus de la Pologne et de la Bièlorussie dont on connaît une capitale sur trois et qu'on ne sais jamais mettre dans l'ordre dans un devoir de géographie. Alors, une bonne fois pour toute, en haut, à 3h de bateau de Helsinki, c'est l'Estonie (Estonia) avec pour capitale Tallinn. 5h de bus au sud, c'est la Lettonie (Latvia) avec pour capitale Riga. Re-5h de bus vers le sud pour arriver à Vilnius, capitale de la Lituanie (Lithuania). Arrivés là, vous avez la Bièlorussie au Sud Est, La Pologne au Sud Est, et Kaliningrad, l'enclave russe, à l'Est.

    On est donc parti avec Pablo et Jerem sur « AirBaltic » et, comme si ça faisait déjà pas assez peur comme ça,  en avion à hélices qui fait un bruit de film de guerre... Atterissage à Riga, froid et pluie, 30 cents le bus pour aller dans le centre, soit 12 fois moins qu'à Helsinki...Hostel très sympa, du monde, des instructions du genre « ne pas ramener de prostituées dans l'hostel » ou encore «  n'allez pas au club de streap tease au rez de chaussée, ce ne sont pas nos amis »... Quelques bars, ambiance très décontractée.

    Lendemain de galérien. Lever 7h du mat pour aller prendre le bus de 8h pour Vilnius. Complet, on booke donc pour le bus de 10h 40 et on va se platrer le bide en attendant. 10h41, le chauffeur ferme la soute sous les yeux de 3 gus qui attendent sous la pluie avec leurs sacs, et à qui une gourdasse explique en allemand qu'il y a une erreur, que le bus est complet, mais qui si on veut on peut rester debout dans le bus pendant les 5h... 10 mn plus tard, nous voilà aux bureau administratif ou nous rejoignent Stephane, Yvonne (aille) et Zane, respectivement from Nantes, Breme et Riga, a qui il arrive la même galère que nous. Finalement, on se retrouve tous dans le bus de 13h15 pour Vilnius après un ènieme café à Riga. Bien évidemment, le bus tombe en panne au milieu du trajet, en plein cœur de la Lithuanie...On arrive vers 18h à Vilnius, grand beau temps. Grace à nos trois nouveaux camarades, on se retrouve tous dans un hostel du centre. Soirée géniale, resto - bar – cave – boite avec toujours cette étrange atmosphère lièe à la prostitution ambiante...

    Le lendemain, Pablo malade, grande ballade dans Vilnius, grand beau temps, un genre de fête de la musique, le marché... Retour vers Riga en fin d'apres midi... Resto, retrouvailles avec Marcos et Lolo, 2 espagnols de Helsinki, puis French bar, le moins cher de la ville, puis une boite dont on sort vers 5h30 le soleil levé, radieux...Retour avec Jeremy au french bar, seuls avec le patron qui fait ses comptes, puis plusieurs bars et cafés pour finalement aller se coucher vers 9h après avoir dit bye bye a Pablo, obligé de revenir à Helsinki pour taffer. Journée ballade, on retrouve Zane et Yvonne vers 18h, ptit pot au haut d'une tour pendant 3h, avec une ptite pause netcafé au milieu pour voire le résultat de l'élection, et soirée plus tranquille à l'hostel.

    Le lendemain, temps plus gris, un peu short niveau monnaie, un ptit peu de boulot restant à Helsinki = on se décide à contrecoeur à revenir à Tallin par bus, puis à Helsinki par bateau.

    Au final, une région méconnue et très dépaysante...3 villes assez grosses ( entre 600 et 700 000 habitants), faites pareillement : Une nouvelle ville plutot dégueu qui s'articule tout autour d'une vieille ville, petite, de toute les couleurs, pavée, piétonne, ravissante.

     La plus belle de ses vieilles villes est sans doute Vilnius, surnommé à très juste titre la Jerusalem du Nord. Centre compact, propre, très clair, pleins d'Eglises, pleins de couleur...Paradoxalement, Vilnius a sans doute la plus moche et délabrées des nouvelles villes...ruines, batiments communistes...

    Riga bouge plus et c'est sans doute plus agréable d'y vivre... La vieille ville, très jolie, est plus grande, plus étalée, plus d'espaces verts, plus de grandes places...

    Dans les deux cas, la grande richesse ( Une journée dans les centres de Tallinn et Riga et vous ne verrez quasiment que des Porches Cayenne, les dernières BM, Merco et Lexus, toutes en noires évidemment) cotoie la grande misère. Le comunisme a laissé derrière lui quelques statues, mais surtout une société qui d'un côté a trouvé son identité dans son rejet ( 1989, une chaine humaine de 660 km relie Tallinn a Vilnius en signe de protestation ), mais qui d'un autre est absolument violente et gangrénée par la mafia, la prostitution et le sex-business en général. 50% des prostituées à Tallinn sont séropositives... et les statistiques regorgent de chiffres un peu effrayants come celui-là.

    En définitive, des villes magnifiques et une région très agréable et excitante a visiter, sans doute beaucoup moins à vivre au quotidien.

    Et donc vive la République, vive la france, et vive Hervé Morin.


  • Commentaires

    1
    thierry
    Lundi 15 Mars 2010 à 20:48
    PAS SI SIMPLE
    air baltic pour info meilleure cie d'aviation europeenne cette annee et pour la prostitution je vous invite a aller gare du nord ou bangkok s'est délocaliséE entre guillemet en pire 6000 prostitue'es de moins de 15 ans en france trop de clichés no comment 14 voyages a l'est de sarajevo a tallin via vilnius prague et sofia LES PAYS BALTES ONT un avantage pour moi professionnel du tourisme il s n'ont pas detruit leur centre ville tous inscrit au patrimoine mondial de l'unesco pas un en france
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :